Le calme toujours pas revenu à Kobané, en Syrie

par euronews-fr

Les bombardements aériens de la coalition internationale pour stopper la progression du mouvement de l‘État islamique ne sont pas parvenus à faire obstacle aux djihadistes.La ville syrienne d’Ain al Arab, Kobané en kurde, est toujours menacée par la guérilla.Les islamistes ont bombardé l’est du village ces dernières heures, une offensive qui a déjà fait plus de 150.000 réfugiés, la plupart ayant cherché refuge en Turquie voisine. Le Front al-Nosra, un groupe lié à Al-Quaïda opérant en Syrie, a été lourdement frappé par les raids aériens, auxquels se sont joint depuis hier des chasseurs F-16 du Danemark et de la Belgique.Dans une vidéo diffusée sur Internet, le Front Al-Nosra a qualifié les opérations de la coalition de “guerre contre l’islam” et a fustigé un “axe du mal” dirigé par “le pays des cow-boys”.

Vidéo suivante dans 5 secondes

Autres vidéos

Lecture automatique

Liens commerciaux