Incertitude politique en Catalogne au lendemain du scrutin régional

par euronews-fr

La tâche s’annonce désormais difficile pour les séparatistes catalans de former un gouvernement régional. Certes, la coalition droite-gauche qui gouvernait jusqu’ici a obtenu 62 sièges, et peut compter sur les dix supplémentaires de la Candidature d’Unité Populaire, pour atteindre la majorité absolue. Seul problème, cette formation d’extrême-gauche a toujours affirmé qu’elle ne voulait pas d’Artur Mas comme chef du gouvernement régional. Le président libéral sortant n’est donc pas assuré d‘être reconduit à son poste. Les coalitions requièrent des compromis. D’autres seront nécessaires. Le centre-droit libéral d’Artur Mas a peu de choses en commun avec cette formation d’extrême-gauche, à part l’indépendantisme. Et il ne faut pas non plus oublier que plus de 50 % de Catalans ont voté pour des partis opposés à l’indépendance. Cristina Giner, euronews : “La victoire de la liste pro-indépendance “Ensemble pour le oui” pose différentes questions de nature politique en Catalogne et en E

Vidéo suivante dans 5 secondes

Autres vidéos

Lecture automatique

Liens commerciaux