Les deux ex-otages estiment qu'ils auraient "dû prendre davantage en compte les recommandations de l’État"

par BFMTV

Les deux otages français libérés par les forces spéciales françaises dans le nord du Burkina Faso au prix de la mort de deux militaires sont arrivés samedi en France, où les a accueillis le président Emmanuel Macron. Ils ont pris très brièvement la parole, réitérant leurs condoléances aux familles des deux soldats tués lors de leur libération: "Leur sacrifice donne un sens à nos vies", a déclaré l’un des deux Français. Avant de revenir sur les conditions de leur enlèvement: "Certainement aurions-nous dû prendre davantage en compte les recommandations de l’État, et la complexité de l’Afrique, et évité de nous rendre dans cette magnifique région du monde, qui bascule dans l’instabilité."

Vidéo suivante dans 5 secondes

Autres vidéos

Lecture automatique

Liens commerciaux