Extension de la PMA: un risque de "marchandisation du corps" pour Alliance Vita

par AFPTV - Premieres images

Sept ans après les larges mobilisations contre le mariage pour tous, les opposants à l'ouverture de la PMA à toutes les femmes défilent en plus petit comité à Paris. Blanche Streb, de l'association Alliance VITA, voit dans le projet de loi bioéthique un risque de "sombrer dans la marchandisation du corps". SONORE

Vidéo suivante dans 5 secondes

Autres vidéos

Lecture automatique

Liens commerciaux