Week-end printanier : où sont passés les gestes barrières ?

par LCI

  • info

La rue de Buci à Saint-Germain-des-Prés a été envahie cet après-midi par les Parisiens en mode détente au soleil. On ne peut presque plus se déplacer, pas de distanciation sociale, pas de masque. "Je pense que c'est exceptionnel parce qu'il fait beau. Les gens ont envie d'en profiter ", évoque un habitant. "Personne n'est vraiment en train de respecter la loi. Ça faisait longtemps. J'ai l'impression que maintenant les gens en ont marre du confinement", lâche une autre.Mais deux heures plus tard, la police intervient pour faire respecter les restrictions sanitaires. Pas de relâchement, malgré le beau temps. En dix minutes, la rue se vide, alors qu'à Lyon au même moment, le centre-ville est encore noir de monde. Mais la préfecture a interdit la consommation d'alcool dans les rues pour empêcher les rassemblements.À Dunkerque, c'était difficile aussi de résister à l'appel de la mer par ce beau soleil. Là aussi, on en oublie aussi presque la Covid-19 et les mesures sanitaires. Depuis lundi, le masque y est obligatoire sur la plage et sur la digue suite à la flambée du covid et notamment du variant britannique.Durant tout le week-end, les contrôles policiers sont renforcés partout en France. Et pour ceux qui voudraient jouer les prolongations après le confinement, l'amende de 135 euros reste de rigueur. Bref, ce n'est pas le moment de se relâcher.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.