Violences: quel est le profil des manifestants interpellés ?

par BFMTV

Les premières condamnations ont été prononcées lundi après les violences et les dégradations de samedi. Au Puy-en-Velay, deux gilets jaunes interpellés ont écopé de trois mois de prison ferme après l'incendie de la préfecture. Ce sont des condamnations sans incarcération, il y aura des aménagements de peine. Premières condamnations au Tribunal de Paris aussi, 73 des 363 personnes gardées à vue ont été jugées hier. Il s'agit souvent de peine de prison avec sursis mais aussi de prison ferme pour certains récidivistes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.