Violences au Capitole : Donald Trump se défend

par LCI

  • info

Donald Trump n'a rien perdu de sa combativité. C'est la première fois qu'il s'approche des caméras depuis six jours et il s'insurge d'être visé par une procédure de destitution. "C'est la poursuite de la plus grande chasse aux sorcières de l'histoire. C'est ridicule. Cela provoque une immense colère", déclare-t-il.Accusé d'avoir incité à la violence et appelé ses partisans à marcher sur la Capitole lors d'un discours, mercredi dernier, Donald Trump persiste et signe quelques instants plus tard au pied de son avion Air Force One : "Ça a été analysé et les gens ont compris que ce que j'ai dit était tout à fait convenable". Une déclaration jugée intolérable par certains grands médias américains comme MSNBC, qui a interrompu la diffusion de l'allocution. Le président sortant pourrait aussi devenir le premier des États-Unis mis en accusation deux fois en un mandat. "C'est une personne très dangereuse qui ne devrait pas rester en fonction. C'est urgent", estime Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis. Le Congrès se penchera sur son cas demain. En attendant, ses supporteurs l'attendent au Texas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.