VIDÉO. Guinée: les putschistes affirment avoir « dissous » le gouvernement et la Constitution

par Ouest France - La sélection de la rédaction

  • info

Des officiers des forces spéciales guinéennes ont affirmé ce dimanche 5 septembre avoir capturé le président, Alpha Condé. Ils disent vouloir « dissoudre » les institutions mais la situation reste confuse. Tôt dimanche matin, des tirs nourris d’armes automatiques ont retenti sur la presqu’île de Kaloum, centre névralgique de Conakry, la capitale de la Guinée, où siègent la présidence, les institutions et les bureaux d’affaires. Des photos et des vidéos ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux. On y voit le président guinéen Alpha Condé en jean sur un canapé, entouré de militaires en tenue et armés. Dénonçant la « gabegie », le lieutenant-colonel Doumbouya, affirme avoir « dissous » le gouvernement et la Constitution de la Guinée. Il a promis d'« engager une concertation nationale pour ouvrir une transition inclusive et apaisée », lors d'une déclaration à la télévision nationale. La crise n’est pas nouvelle en Guinée, où des signes avant-coureurs de tension peuvent être identifiés. En 2020, la candidature d’Alpha Condé à un troisième mandat, permise par une réforme de la Constitution, a provoqué des mois de tensions qui ont causé des dizaines de morts. L’élection a été précédée et suivie par l’arrestation de dizaines d’opposants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.