VIDÉO. Bretagne : leurs yaourts au lait de foin sont dégustés par des écoliers chaque jour

par Ouest France

  • info

Avec le lait de vaches nourries exclusivement à l’herbe, Céline Quéniat fabrique des yaourts livrés dans une cinquantaine de collectivités. Elle n’a pas à aller chercher la matière première bien loin. La ferme de son époux et de son beau-frère se situe à deux kilomètres, à Guerlesquin (Finistère), où sont également élevés des volailles et porcs bios.

Leurs yaourts sont dégustés par des milliers d’élèves, de Roscoff (Finistère) à Perros-Guirec (Côtes-d’Armor). Ils sont reconnaissables à leur logo, une paire de sabots et du foin dans une bulle colorée. Mais aussi au fait qu’ils sont bio, exempts d’arôme et de poudre de lait, et fabriqués avec du lait de foin, un label très exigeant impliquant de nourrir les vaches exclusivement à l’herbe. « Un économiste nous dirait qu’on fait de la surqualité  », sourit Vincent Quéniat. Reportage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.