VIDÉO. Attentats du 13 novembre 2015 : un procès filmé pour l'histoire

par Ouest France - La sélection de la rédaction

  • info

Le procès des attentats du 13 novembre 2015, qui débute ce mercredi 8 septembre, sera enregistré au titre des Archives audiovisuelles de la justice. « Ce procès-là est le quinzième enregistré depuis la loi Badinter de 1985, indique Martine Sin Blima-Barru, conservatrice du patrimoine aux Archives nationales. Il y en a un certain nombre qui sont très connus, comme le procès de Klaus Barbie, qui a été le premier procès enregistré au titre des archives audiovisuelles de la justice. Il y a aussi le procès Paul Touvier et Maurice Papon, tous les procès du génocide tutsi. Les quatre procès ont été enregistrés à ce titre-là ».Faire connaître l'histoire de la justiceL'objectif de ces tournages exceptionnels vise à créer des archives historiques sur des procès. Robert Badinter voulait que ces enregistrements puissent toucher tout type de procès, c'est-à-dire du procès historique comme celui qui démarre mercredi comme des procès de droit civil. « Mais de fait, toutes les archives qui ont été créées ne portent que sur des procès historiques et un peu hors norme », constate la conservatrice du patrimoine. Ces enregistrements servent à créer des matériaux de l'histoire, à permettre de faire connaître l'histoire de la justice, comment elle se déroule. « Quand le procès a été terminé par une décision définitive c'est-à-dire qu'il n'y a plus de voies de recours, l'enregistrement devient librement communicable pour des recherches historiques et scientifiques ». Mais si l'on veut faire des documentaires, des expositions ou diffuser des images, il faut d'abord obtenir l'autorisation du président du tribunal judiciaire de Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.