VIDÉO. Attentat de Nice : cinq ans après, un souvenir encore vif et douloureux

par Ouest France - La sélection de la rédaction

  • info

C'est un bien triste anniversaire que la ville de Nice a commémoré, mercredi 14 juillet. Il y a cinq ans, 86 personnes perdaient la vie dans l'attentat djihadiste survenu le jour de la fête nationale sur la Promenade des Anglais.

Un souvenir encore vif et douloureux pour les Niçois et les Niçoises, et un deuil impossible pour les proches des victimes. Anne Muris, présidente de l'association Mémorial des Anges, a perdu sa fille Camille lors de l'attentat de Nice. « C'est douloureux, compte tenu de la tragédie, mais c'est aussi douloureux compte tenu de tous les souvenirs que j'ai sur la Promenade des Anglais », confie-t-elle.

Dans la soirée de mercredi 14 juillet, 86 faisceaux lumineux ont été projetés à 22h34 précise, heure de l'attentat, en hommage aux 86 victimes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.