Victime d'inceste durant son enfance, Aude brise l'omerta et témoigne sur BFMTV

par BFMTV

Après l’affaire Olivier Duhamel, la parole sur l’inceste pourrait bien se libérer. Moins de 10% des viols font l’objet de plaintes. En cause: la prescription des faits. Comment oser parler – des années plus tard – quand on sait que son agresseur ne sera probablement pas puni ? Voici le témoignage d’une femme qui a choisi de briser l’omerta. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.