Vers de nouvelles restrictions sanitaires : les Français y sont-ils prêts ?

par LCI

  • info

À Cassis (Bouches-du-Rhône), la crise est dans toutes les têtes. Après la mise en place du couvre-feu à 18 heures dans le département dimanche dernier, les Cassidains se demandent s'il y aura d'autres mesures restrictives. Ils s'habituent à peine à ce nouvel horaire. "Pourquoi pas, si ça peut arranger les choses. Il vaut mieux ça qu'un confinement complet", a affirmé une habitante."Il n'y a que le jour de marché qu'on peut rencontrer les gens. Sinon on se sent un peu seul chez soi", a exprimé une autre. Après dix mois d'efforts, de gestes barrières, de distanciation, les Provençaux résistent. Ce qui les inquiète avant tout, c'est le virus. Quant aux personnes plus âgées, elles font plus attention pour se protéger. Mais elles se sentent de plus en plus isolées. Elles ont hâte de se faire vacciner. En attendant que la situation s'améliore, les Cassidains se font plaisir avec les petits bonheurs : un bouquet de fleur, un bon petit plat et la musique qui adoucit les mœurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.