Vendée Globe : les premiers jours des skippers

par LCI

  • info

Le périple des concurrents du Vendée Globe se corse. Dans l'Atlantique, le réveil a été plutôt difficile après une nuit agitée. Aux larges des côtes espagnoles, les bateaux font face aux rafales de vent et aux creux de quatre mètres. Pour l'instant, c'est un jeune skipper mayennais, Maxime Sorel, qui a su négocier la tempête au mieux. L'un des favoris, Jérémie Beyou, a, quant à lui, dû rebrousser chemin après avoir endommagé un safran. La nuit a également été particulière pour Fabrice Amédéo qui n'a réellement commencé le Vendée Globe que mardi soir, soit deux jours et demi après ses concurrents. Fabrice Amédéo s'était bien élancé dimanche, comme les 32 autres participants. Cependant, le skipper a découvert une fissure en haut de son mât. Puisque le règlement interdit les escales, Fabrice est revenu au point de départ. Son équipe à terre et les membres des équipes adverses lui ont prêté main-forte. Il a ensuite pu poursuivre l'aventure. Il est à noter qu'il y a douze ans, Michel Desjoyeaux, parti 40 heures plus tard, avait finalement remporté la course.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.