Variant anglais : nouvelles mesures sanitaires à Dunkerque

par LCI

  • info

Les horaires ont été étalés le matin et le soir dans toutes les écoles du Dunkerquois pour limiter les attroupements à la sortie des classes. Cette nouvelle mesure divise les parents d'élèves. À une semaine des vacances scolaires, certains auraient préféré une option beaucoup plus radicale, la fermeture des écoles. Déjà 19 classes ont été fermées à Dunkerque et six à Gravelines où près de 70% des tests PCR positifs concernent le variant anglais. D'ailleurs, on retrouve beaucoup de parents d'élèves dans le centre de dépistage de la ville.Pourquoi ne pas avoir fermé les écoles ? Justifiant cette décision, Hervé Tourmente, sous-préfet de l'arrondissement de Dunkerque (Nord) affirme : "il n'y a aucun cluster actuellement dans les écoles, dans les collèges et dans les lycées. On a des cas qui amènent la fermeture de classe, voire parfois d'établissements. Et en revanche, ce qui est très très important, c'est de maintenir le contact avec les élèves".L'État préfère mettre l'accent sur le port du masque et allonge la liste des lieux publics où il est désormais obligatoire. C'est par exemple le cas de la digue de Dunkerque. Selon Patrice Vergriete, maire de Dunkerque, la mesure est inefficace. Il avait demandé la fermeture anticipée des collèges et des lycées. Il nous explique que le port du masque est déjà respecté partout dans l'agglomération. Le président de la communauté urbaine de Dunkerque nous fait aussi savoir que les principaux regroupements dans l'agglomération ont été localisés dans les écoles, les lycées et les collèges.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.