Vague de froid : les agriculteurs sur les dents

par LCI

  • info

Malgré quelques rayons de soleil et un ciel bleu, Alain, producteur d'abricot, se prépare à lutter contre le froid toute la nuit. Par tous les moyens, la température ne doit pas descendre en dessous de zéro, seuil au-delà duquel son pire ennemi fait son apparition, le gel. C'est ce qui lui est arrivé l'an dernier, avec un montant de perte de 45 000 euros. Cette fois, il a donc tout prévu. Son arme secrète est une souffleuse d'air chaud aux capacités impressionnantes. À quelques kilomètres de là, une autre plantation avec une autre technique. Même à l'abri des vents sous les serres, il faut protéger les plantes grâce à d'immenses bâches de plastique. Ça va éviter que l'humidité se dépose sur la plante. Une technique plus économique que les autres. Mais elle ne fonctionne pas partout.Dans les vignes de Bourgogne, il a fallu se résoudre à ressortir les bougies. Si elles offrent un spectacle impressionnant, elles sont aussi synonymes de nuits très courtes pour les producteurs. Une vigilance d'autant plus nécessaire que le thermomètre devrait cette nuit frôler les -5°C dans le département.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.