Une politique de la petite enfance ou l'avenir d'une société

par INA catalogue

  • info

Ce magazine parle des différents modes de garderies d'enfants, alternant les interviews du docteur ALMANGE, médecin PMI à Villejean ; de deux gardiennes d'enfants à domicile et de Monsieur BARON, responsable régional du groupe de recherche et d'action pour la petite enfance et de Madame BARDOUX, mère de famille.Plans sur les enfants dans la rue avec leur mère, enfants sortant de l'école, premiers pas d'un enfant, enfants qui jouent. - Interview du Docteur ALMANGE, médecin PMI Villejean : Premier mode de garde : les crèches municipales à domicile, il s'agit de gardiennes d'enfants à domicile et qui sont rémunérées par la municipalité. Second mode : les gardiennes d'enfants à domicile et agrées. Ces deux modes de garde à domicile sont les plus utilisés, les plus souples. Certaines de ces gardiennes sont clandestines (c'est à dire non agrées). Ces gardiennes agrées essaient actuellement d'organiser la profession, elles vont obtenir un statu qui a le mérite de reconnaître leur travail comme un métier, mais qui ne résout pas tous les problèmes. - Interview de deux gardiennes, Mme GENDROT et Mme BOSCHER. Plan sur les enfants en examen médical. - Interview de Monsieur BARON, responsable régional du groupe de recherche et d'action pour la petite enfance. Interview de Mme BARDOUX, mère de famille. Troisième mode : halte-garderie, ne peut être qu'une solution de dépannage. Images de celle de la ZUP Sud de Rennes. Quatrième mode : école maternelle de Quineleu. Les maternelles ont quelquefois un service social de garde tôt le matin ou jusqu'à 19H le soir. Inconvénient : l'enfant reste trop longtemps dans le milieu scolaire. Cinquième mode : les crèches collectives : pas assez de place, mauvaise organisation des horaires par rapport aux horaires de travail des mères de famille. Images de celle de l'Hotel Dieu qui garde les enfants de 5H à 21H30 et qui est un modèle du genre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.