Une pharmacie écope d'un blâme pour avoir fabriqué du gel hydroalcoolique

par LCI

  • info

Pour Emmanuelle Péan, pharmacienne, c'est l'incompréhension. Son gel hydroalcoolique, fabriqué dans cette officine pendant le confinement, a valu un blâme de l'Ordre des pharmaciens. "Je ne suis pas du tout solidaire de cette décision. En tant que pharmacienne, je suis même un peu choquée de cette réaction. Nous n'avions pas de masques et la seule solution qu'on avait, c'était l'utilisation du gel hydroalcoolique", confie-t-elle. Fabriqué avec de l'alcool fourni par une maison de cognac voisine, la pharmacie n'est visiblement pas la seule à proposer ce gel dans les environs. Pour les clients, cette sanction est injuste. "C'est inadmissible. Ça a dépanné tout le monde alors je ne vois pas où est le problème", explique une cliente. Selon l'Ordre des pharmaciens que nous avons contacté, le professionnel n'a pas respecté les délais légaux. En clair, l'alcool n'était pas encore été normé au moment de la vente et aurait pu représenter un danger pour les utilisateurs. Depuis, l'alcool est autorisé à la vente et plus de 1 000 litres de gel ont été fabriqués par la pharmacienne qui a décidé de faire appel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.