Une consule honoraire de France suspendue à Bodrum, elle vendait des canots aux réfugiés

par euronews-fr

C'est sur une plage de Bodrum que le corps du petit Aylan a été retrouvé avec celui de sa mère et de son frère, c'est d'ici que des milliers de réfugiés tentent la traversée vers les îles grecques au péril de leur vie.
Et c'est dans cette ville que la consule honoraire de la France a été suspendue après la diffusion d'un reportage de la télévision publique France 2.

Comment ?

Une équipe de journalistes a voulu savoir d'où viennent les canots pneumatiques sur lesquels embarquent les réfugiés pour tenter de rallier une île grecque. C'est ainsi, disent-ils, qu'ils ont découvert ce magasin d'articles maritimes qui abrite une agence consulaire de France.

La propriétaire du commerce, interrogée en caméra cachée, a créé le scandale en France en reconnaissant alimenter le trafic d'êtres humains.

Elle s'appelle Françoise Olcay et vit en Turquie depuis 20 ans.

Voici l'échange intégral du reportage de France 2 :

"Vous êtes consciente qu'il y a de gens qui partent à la mort ave

Vos réactions doivent respecter nos CGU.