Un village du Tarn envahi par les chèvres sauvages

par LCI

  • info

Le matin, de magnifiques chèvres sauvages à la robe fauve et aux longues cornes prennent le soleil sur un promontoire. Mais elles ne se laissent pas approcher facilement, car leur territoire est très vaste. Pour les voir, il a fallu arpenter la forêt.On les aperçoit pour la première fois à la sortie du bois. Un petit groupe de chèvres de race alpine, domestique, mais qui visiblement a pris goût à l'état sauvage. Il y a cinq ans, on en comptait une dizaine, elles sont près de cent en ce moment. Là où elles passent, l'herbe ne repousse pas. Les biquettes grignotent les jeunes pousses de hêtre. Elles empêchent la forêt de se régénérer.Quand il n'y a plus rien à manger dans les bois, les chèvres s'attaquent aux cultures. Certaines se sont même aventurées dans des jardins privés. Le maire a dû prendre un arrêté pour les éliminer. Dans le village, on préfère opter pour la manière douce et éviter d'abattre les chèvres. L'association Brigitte Bardot s'est proposée de venir capturer les biquettes et leur offrir une vie au calme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.