Un service de livraison à domicile pour maintenir un lien social

par LCI

  • info

André Royer est un homme heureux. Son pain est disponible en bas de son immeuble tous les matins dans une boîte sécurisée. Il paie un euro et il faut aussi compter la livraison, près de sept euros par mois. Les déplacements à la boulangerie du village voisin, c'est désormais fini ! L'entreprise emploie 150 livreurs en CDI, comme Sophie Walter. À quatre heures du matin, elle récupère ses commandes chez un artisan-boulanger. Baguettes fraîches, croissants ou bretzels ... la tournée commence en camionnette 100% électrique. La journée, elle travaille à l'hôpital pour 1 100 euros par mois. Cette activité de nuit lui apporte donc un complément de salaire indispensable.Cette entreprise ne se limite pas au pain. Elle teste depuis un mois la livraison de fruits et légumes pour les plus âgés. Pour dix euros, une centaine de clients comme Gisèle Kapps en bénéficient. Handicapée, elle habite seule dans sa maison. Ce service de livraison à domicile est une sorte de sentinelle pour prévenir les secours en cas de problème.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.