Un Ramadan porteur d'espoir en Egypte

par euronews-fr

L’heure était à la fête dans les pays musulmans, comme en Egypte, à l’occasion de la nuit inaugurale du Ramadan. Cette période de jeûne prend des allures de trêve pour beaucoup d’Egyptiens, dans un quotidien marqué par les bombes, la répression sanglante et les combats politiques.“Je crois que nous allons prendre un nouveau départ avec ce ramadan après les élections, c’est le début des choses bien”, estime une jeune fille dans un café du Caire.“Durant ce mois, on se sent dans une Egypte sans partis, sans différences politiques, sans restrictions. On a le sentiment que c’est l’Egypte que l’on veut voir tout le reste de l’année”, indique un autre homme.Les Egyptiens se sont rués sur les lanternes, les Fanous, pour illuminer rues et maisons. Cette tradition séculaire prend tout son sens cette année. Certains y voient le symbole du retour de la lumière dans un pays en proie aux troubles.“Certains Egyptiens voient dans le Ramadan le début d’une nouvelle ère, permettant de mettre de côté leurs différences et de promouvoir les valeurs de tolérance et d’amour au niveau social. Cet espoir d’un avenir meilleur leur permet d’oublier pour un temps les crises économique et politique”, estime Mohammed Shaikhibrahim, le correspondant d’euronews en Egypte.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.