Un migrant meurt électrocuté à la frontière gréco-macédonienne

par euronews-fr

Un migrant est mort électrocuté à la frontière entre la Grèce et l’ex-république yougoslave de Macédoine. C’est le premier décès qui survient au point de passage d’Idomena. L’homme serait marocain. Il est mort en tentant de traverser la voie ferrée. Ils sont environ 1 500, majoritairement originaires du Pakistan, d’Iran et du Maroc, coincés en Grèce. Désormais, seuls les Syriens, les Irakiens et les Afghans, considérés comme réfugiés, peuvent poursuivre leur route vers le nord de l’Europe. Tour à tour, les pays des Balkans tentent de se protéger en construisant des clôtures métalliques pour détourner la route des migrants. A Idomena, les tensions sont vives. Elles risquent d‘être encore ravivées par ce décès tragique. Les autorités grecques affirment qu’elles tentent de convaincre ces hommes et ces femmes de quitter ce camp de fortune pour venir à Athènes déposer une demande d’asile, car elles ont des places d’hébergement à leur proposer. Après la Slovaquie mercredi, la Hongrie

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.