Un garage pas comme les autres dans le Loiret

par LCI

  • info

Dans le garage solidaire à Saint-Jean-de-la-Ruelle (Loiret), le chef d'atelier n'est jamais loin. Il contrôle tout et parfois repasse derrière pour vérifier que la réparation est bien faite. Ils sont quatre apprentis employés par une association d'insertion. Certains ont déjà appris la mécanique, et pour d'autres, c'est une découverte. "Je les accompagne tous les jours, je leur montre ce qu'ils doivent faire. Et au bout de seize mois, il faut qu'ils soient vraiment formés pour qu'ils puissent trouver un travail ailleurs", explique Mahmoud Ouchiha, le chef d'atelier.Redouane Khallouf est arrivé lundi. Tout juste sorti d'un lycée professionnel, il est stagiaire pour l'instant. Mais il espère bien un jour en faire son métier. Ce jeune souhaite découvrir la profession, savoir comment fonctionne la mécanique et surtout un garage. A noter que dans ce garage solidaire, il n'y a pas de véhicule neuf. Il s'adresse notamment aux ressources modestes. On y répare en moyenne quatre voitures par jour avec des pièces parfois neuves et souvent d'occasion. Les tarifs sont avantageux, environ moitié prix par rapport à un garage classique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.