Tunis et Sidi Bouzid, foyers de la contestation

par euronews-fr

Pas question pour les jeunes Tunisiens de se faire voler leur révolution. Ils étaient encore plusieurs centaines à manifester ce jeudi matin devant la résidence du Premier ministre Mohamed Ghannouchi pour réclamer la démission du gouvernement de transition, trop marqué à leurs yeux par la présence de proches du président déchu Ben Ali. Certains campent même depuis plusieurs nuits ... http://fr.euronews.net/

Vos réactions doivent respecter nos CGU.