Troisième confinement à Londres : l'économie en souffrance

par LCI

  • info

Des dizaines de taxis londoniens sont garés en pleine campagne, presque abandonnés. C'est une image inattendue de l'épidémie de Covid-19 en Angleterre. Leurs chauffeurs n'ont plus de travail, car les clients ont disparu. Asher Moses, gérant d'une compagnie de taxis londoniens, explique que certains de ses chauffeurs ont réussi à se reconvertir. En effet, avec l'absence de clients, certains se sont lancés dans la livraison alors que d'autres emmènent des patients sous dialyse à l'hôpital, mais malheureusement beaucoup ont déjà dû rendre leur licence".Le trafic des taxis a baissé de 85% à Londres. La ville vit au ralenti, comme dans le quartier des théâtres où le temps des quelques représentations autorisées avant Noël est révolu. Au cœur de Soho, l'un des quartiers traditionnellement les plus animés de Londres, les rues sont normalement noires de monde surtout le week-end. Toutefois, l'épidémie de Covid-19 est passée par là et avec elle ses conséquences parfois irrémédiables. Un restaurant sur cinq pourrait définitivement fermer dans ce quartier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.