Tribune de militaires : des procédures de sanction engagées

par LCI

  • info

Il sort de son silence pour, dit-il, "alerter et protéger son pays". Le général Emmanuel de Richoufftz, 73 ans dont 36 passés dans l'armée, est l'un des signataires de la tribune qui fait aujourd'hui polémique. Intitulée "Lettre ouverte à nos gouvernants", celle-ci date du 13 avril dernier et est signée par 1 500 militaires dont des généraux à la retraite mais aussi des officiers en activité. Outre le pays qui se délite et un État laxiste, le texte parle également de l'islamisme. Autre signataire : le général Antoine Martinez. Il donne un exemple très concret, selon lui, de ce délitement. Pour le ministère des Armées, ces prises de position sont inacceptables. Les soldats en activité pourraient être mis à pied. Les officiers en deuxième section, eux, risquent plus. Des sanctions qui n'effraient pas le général de Richoufftz. "J'ai mon mot à dire, je suis citoyen et j'ai le droit de m'exprimer", précise-t-il. La ministre des Armées veut aller vite. Des conseils de discipline auront lieu dans les prochains jours. En attendant, selon un sondage, six Français sur dix soutiennent les militaires signataires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.