Trafic de stupéfiants - Regardez l'enquête de France 3 sur la violence qui accompagne de plus en plus les 4.000 points de deal à travers le pays

par Jeanmarcmorandini.com

Avec 15 lieux de trafic de stupéfiants pour 100.000 habitants, le département Vaucluse (84) talonne désormais la Seine-Saint-Denis (93) et la Guadeloupe (971). Depuis le 1er janvier, 83 personnes ont été interpellées dans le Vaucluse au cours d’une soixantaine d’opérations sur des points de deal, lieux où les trafiquants de drogue vendent quotidiennement leurs produits stupéfiants.

Le meurtre du policier Eric M. mercredi soir lors d’une de ces opérations anti-drogue relance le débat sur l’insécurité grandissante et sur les moyens et conditions de travail des forces de l’ordre. En déplacement sur les lieux du drame, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a déploré la violence donc sont victimes les policiers dans l’exercice de leurs fonctions.

«La lutte contre le trafic de stupéfiants, partout sur le territoire national, s’apparente à une guerre», a-t-il déclaré, s’inquiétant de l’usage de plus en plus régulier des armes à feux. Les policiers ont d’ailleurs constaté une augmentation de 30% des armes saisies lors de leurs opérations.

Selon le ministère de l'Intérieur, les autorités recensent à l'heure actuelle près de 4.000 points de deal à travers le pays. D'ailleurs, le chiffre d'affaires annuel de la drogue est estimé à 3,5 milliards d'euros. Nous sommes également les premiers consommateurs de cannabis en Europe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.