Tour d'horizon des stratégies anti-déprime

par LCI

  • info

Une séance par écran interposé, Jessica a opté pour la téléconsultation. Cette serveuse en reconversion a commencé sa thérapie il y a un an, en plein confinement comme une évidence. Selon elle, c'était inévitable. Le docteur Jacq a créé ce logiciel il y a cinq ans pour réduire les délais de prise en charge et 50 praticiens y sont désormais associés. Les demandes ont été multipliées par cinq l'an dernier.Ces consultations s'accompagnent parfois de médicaments. L'an dernier, 1,7 million d'anxiolytiques ont été prescrits, sans compter les compléments alimentaires dont les ventes en pharmacie ont bondi de 10%. On y retrouve la même molécule que dans les anti-depresseurs : du tryptophane. Ils sont souvent chers et ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie.Le bien-être est devenu un commerce lucratif. Le nombre de magasins de CBD a été multiplié par quatre en un an. Dans les rayons, les livres anti-déprime fleurissent. Et sur nos smartphones, de plus en plus d'applications pour devenir zen. À ce jour, 7,5 millions de personnes sont déjà conquises par la méditation pleine conscience dans cette quête du mieux-être.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.