Thaïlande : des chiens paralysés retrouvent le plaisir de courir

par Le Parisien

C’est un refuge pas comme les autres. A Chonburi, une province thaïlandaise située au sud-est de Bangkok, des chiens errants et paralysés des pattes arrières ont retrouvé le plaisir de marcher et de courir grâce à des petits fauteuils roulants adaptés à leur morphologie. « Sans nous et notre soutien, ces chiens n’auraient eu aucune chance de rester en vie. Sans pouvoir marcher ou courir, ils seraient voués à mourir sur le bord des routes. Grâce à nos soins et à ces petites roues arrière, ils sont plus heureux que jamais », raconte Christopher Chidichimo, le coordinateur du refuge. «Ils courent même très vite ! On n’arrive pas à les suivre », renchérit le maître-chien des lieux, Phanuphong Borphuak.

Géré par une fondation appelée The Man That Rescues Dogs, le refuge a été créé par un restaurateur Suédois, Michael J. Baines, qui s’était installé à Chonburi en 2002. Consterné par le mauvais état des chiens errants dans le pays, il a commencé à en soigner après son travail. Petit à petit, il a eu l’idée de créer une structure d’accueil, appelée « Le Sanctuaire », pour donner une seconde chance à ces animaux, qui sont, pour certains, lourdement handicapés.

Seulement aujourd’hui, avec la pandémie de coronavirus, l’avenir de ce refuge est incertain. « Depuis le début de la pandémie, on a perdu 80 % de visiteurs, qui viennent pour l’adoption. Les dons ont aussi chuté de 40 %. Et on a bien du mal à trouver des bénévoles », s’inquiète le coordonnateur du refuge. Les fonds se font tellement rares que le refuge a dû suspendre sa campagne mensuelle de stérilisation et de stérilisation des chiens errants. La Thaïlande, comptait environ 800 000 chats et chiens errants en 2017 et elle pourrait voir leur nombre atteindre 2 millions d’ici 2027.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.