Télétravail : comment les entreprises vont-elles s’organiser ?

par LCI

  • info

L'impression d'un retour à la case départ pour Stéphane Baudry, gérant de TBS Express. Il livre des colis aux commerces dans toute la France, mais l'annonce de la fermeture des commerces dits non-essentiels, y compris à Nantes, va le forcer à mettre une partie de ses salariés au chômage partiel comme lors des deux premiers confinements. Pour ceux qui pourront continuer à travailler, une question se pose : comment garder les enfants qui n'iront plus physiquement à l'école ?La question préoccupe grandement David Baron, dirigeant du Groupe Interactions. 90% de son effectif est en télétravail et sur ses 20 salariés, 12 ont des enfants. Alors, il a déjà réfléchi à une solution. "Je pense prendre soit des nounous à domicile, puis aider financièrement les collaborateurs qui le souhaiteront. Voire éventuellement mutualiser une garde d'enfants avec une société que l'on a".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.