Sylvain Maillard (LREM): «Le débat autour des néonicotinoïdes révèle la maturité du groupe majoritaire à l’Assemblée»

par l'Opinion

  • info

En début de semaine, 32 députés marcheurs ont voté contre le retour temporaire des néonicotinoïdes, alors qu’il s’agissait d’un texte du gouvernement. Y a-t-il du flottement dans la majorité ? «Non, c’est assez logique, on est assez d’accord pour dire que les néonicotinoïdes, c’est mauvais. Mais on est face à un choix très simple, explique-t-il : soit on ne fait rien et dans 12 mois on n’a plus de sucre en France, soit on aide toute cette industrie betteravière à passer le cap. Si on n’a plus de sucre, on ne peut plus produire de gel hydroalcoolique. Quand on veut retrouver de la souveraineté, il faut en accepter les contraintes». Jusqu’ici les marcheurs s’alignaient sur Emmanuel Macron lorsqu’il tranchait sur un sujet. Ce n’est plus tout à fait le cas ? «Il y a une maturité du groupe. C’est un premier mandat national, on travaille sur les dossiers, certains sont très investis sur l’environnement et disent que c’est un mauvais produit. Mais il faut savoir ce que l’on veut.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.