Story 6 : Nouvelles provocations d'Abdeslam au procès des attentats du 13-Novembre - 15/09

par BFMTV

Le président qui anime les débats du procès des attentats du 13-Novembre avait décidé mercredi de donner la parole aux accusés. Par ses mots choquants et ses phrases dures, une nouvelle fois, Salah Abdeslam a plongé les familles dans la douleur. "On a attaqué la France, des civils, mais on n'a rien de personnel à leur égard. On a visé la France et rien d'autres car les avions français qui bombardent l'Etat islamique ne font pas de distinction. On a voulu que la France subisse la même douleur que nous subissons", a-t-il justifié. Il assume les attaques et ne regrette rien. On y revient avec: Cécile Danré, grand reporter police-justice de BFMTV, en duplex depuis le Palais de justice de Paris. Matthieu Chirez, avocat d’une trentaine de parties civiles au procès des attentats du 13-Novembre. Manuel Valls, ancien Premier ministre. Guillaume Farde, consultant sécurité de BFMTV. Et Philippe Corbé, notre chef du service politique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.