Story 4 : Le coup de gueule d'Abdeslam au procès des attentats du 13 novembre - 08/09

par BFMTV

Salah Abdeslam s'est mis à hurler dans le box après le malaise de l'un des accusés. Alors que l'avocat de Farid Kharkhach dénonçait les conditions de détention de son client, Salah Abdeslam s'est levé, a enlevé son masque avant d'interpeller le président de la cour d'assises en le montrant du doigt. Il a notamment dit être "traité comme un chien". On y revient avec Cécille Ollivier, cheffe du service police-justice de BFMTV, en duplex depuis le Palais de justice de Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.