"Spoutnik V" : visite d’un site de production du vaccin russe à Saint-Pétersbourg

par LCI

  • info

C'est dans une zone industrielle au sud de Saint-Pétersbourg que se trouve l'un des principaux sites de production de Spoutnik V. Ce précieux sérum, dont les autorités russes vantent les mérites est fabriqué à la chaîne. De la conception du produit jusqu'à son emballage, en passant par la délicate phase de fermeture de fioles... "Huit caméras scannent le passage des fioles afin de repérer la moindre anomalie, que ce soit une impureté ou un capuchon défectueux", détaille le chef de fabrication Iouri Iouchenko. Aucune boite imparfaite n'échappe à la vigilance des machines.Les autorités ont mis longtemps à accepter de nous montrer leurs moyens de production de Spoutnik V. Sont-ils suffisants ? On affirme en tout cas ici qu'on saura répondre aux besoins de quelque cinquante pays qui ont d'ores et déjà homologué ce vaccin dans le monde. Or avec une cadence de près de 45 000 boites, soit 225 000 doses fabriquées par jour, l'usine Biocad n'a pas encore atteint sa pleine puissance. Mais son vice-président l'assure : "La Russie est parfaitement capable de répondre à la demande. Nous allons passer à 6 millions de doses fournies par mois, très bientôt".Dans des dépôts réfrigérés, gérés par une société d'Etat proche du Kremlin, dix millions de doses attendent d'être distribués. C'est insuffisant pour répondre à la demande mondiale, mais c'est en louant des partenariats avec d'autres pays, acceptant de produire sur leurs sols le vaccin russe, que Moscou parviendra massivement à le diffuser. Les enjeux sont énormes pour Vladimir Poutine. Il y va de l'influence de la Russie dans le monde. D'où la méfiance de la France en particulier, pas pressée de voir Spoutnik V franchir les frontières européennes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.