Sports d’hiver : les secouristes ne chôment pas

par BFMTV

Du simple bobo à la fracture en passant par le traumatisme crânien, les médecins et secouristes ne chôment pas en cette période de vacances d’hiver. Les blessures peuvent être d’autant plus graves cette saison, car le manque de neige naturelle rend les chutes plus dangereuses.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.