Sous pression, les hôpitaux déprogramment les opérations non-urgentes

par BFMTV

Pour anticiper une saturation des lits de réanimation, les opérations non-urgentes vont être déprogrammées dans de nombreuses régions. Il faut désormais augmenter rapidement les capacités d’accueil tant en hospitalisation conventionnelle qu’en réanimation. Les hôpitaux tentent de s'organiser au mieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.