SOS Commerces : chez ce boucher, vous pouvez aussi récupérer vos livres

par LCI

  • info

Les librairies font partie des commerces non-essentiels qui n'ont pas le droit d'ouvrir durant ce reconfinement. Mais à Villefranche-de-Rouergue, Béatrice Guy, commerçante dans une boucherie, a trouvé un moyen de venir en aide à la libraire de la ville. Elle a fait de son commerce le lieu de récupération des livres vendus. Le dispositif a déjà été mis en place durant le premier confinement. Et cette fois encore, il prouve que la solidarité est la meilleure des solutions.Les clients fidèles, pour leur part, sont satisfaits de cette initiative, même que certains viennent directement prendre leurs livres sur le pas-de-porte de la librairie. Pour eux, pas question d'acheter sur les grandes plateformes de vente en ligne. Quant à Muriel Couderc, la libraire, ce système de retrait lui permet de maintenir le lien avec sa clientèle bien qu'elle ne réalise que moins de 50% de son chiffre d'affaires. Comme elle, les autres commerçants de cette ville s'essaient à d'autres nouvelles formes de vente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.