Slogan anti-police à la Fête de l'Humanité - David Guiraud, porte parole de la France Insoumise refuse de condamner : "Un rappeur à le droit de dire son amour ou on désamour de la police !"

par Jeanmarcmorandini.com

Depuis ce samedi, une vidéo captée lors de la Fête de l'Humanité est largement relayée sur les réseaux sociaux et internet, filmée au pied de la scène lors du concert du rappeur marseillais Soso Maness, montre le public scander à plusieurs reprises et en chœur "Tout le monde déteste la police".

Dans la foulée, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré sur Twitter qu'il attendait que "tous les partis de 'gauche' participant à la Fête de l'Humanité" à La Courneuve (Seine-Saint-Denis) condamnent les "propos injurieux contre la police de la République".

L'ensemble des syndicats de policiers, Alternative police (CFDT), Alliance, Synergies ou Unité SGP (FO) ont fustigé à l'unisson "la haine contre la police nationale". Tous ont relevé la concomitance des propos et l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015 pour dénoncer, à l'instar de Synergie Officiers, leur "indécence" et leur côté "pitoyable".

"Triste spectacle honteux et antirépublicain dans une fête où l'idée de respect et les valeurs de la République devraient prévaloir", a tweeté Alternative.

"Détester la police, c'est salir ceux qui luttent contre le terrorisme aussi", a renchéri Alliance. Linda Kebbab (Unité SGP) a interpellé dimanche, sur Twitter, les dirigeants du PCF et du PS, Fabien Roussel et Olivier Faure. "Vous n'avez pas droit au silence quand l'extrémisme fait main basse sur la gauche", a-t-elle estimé.

Ce matin, David Guiraud, Porte parole de la jeunesse de la France Insoumise était sur CNews et il a refusé de condamner ce qui s'est passé : "Franchement, je m'en fiche un peu. On a trouvé un scoop, un rappeur qui n'aime pas la police ! Si vous avez des scoops comme ça n'hésitez pas ! Franchement, les rappeurs ont le droit de dire leur amour ou leur désamour vis à vis de la police. C'est depuis l'histoire du rap que ça existe ! Pendant mai 68, c'était CRS-SS, on s'en est remis..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.