Selon l'ARS Bretagne, les premières analyses du variant breton ne soulignent "ni une gravité ni une transmission plus importantes"

par BFMTV

Stéphane Mulliez, directeur général de l'ARS Bretagne, s'exprime dans le cadre dune conférence de presse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.