Ségolène Royal : «Etre prédateur de la nature, c'est un coût et ça ne doit plus être un profit»

par libezap

Invitée au micro de France Inter ce mardi, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal a estimé que de grands changements ont été initiés sur les questions environnementales ces dernières années. Parmi ceux-ci, l'implication des grandes entreprises dans la lutte contre le réchauffement climatique : «Le secteur financier a enfin compris que le coût de l'inaction était supérieur au coût de l'action en ce qui concerne la lutte contre le dérèglement climatique, et donc investit aujourd'hui puissamment dans les énergies renouvelables et dans l'efficacité énergétique.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.