Sarah Hakulu : des absents et des sifflets

par LCI

  • info

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, près de 20 000 manifestants se sont mobilisés pour réclamer un procès pour le meurtre de Sarah Halimi dans tout le pays. A Paris, des personnalités politiques de toute étiquette, ou presque, ont pris la parole, à l'instar de Valérie Pécresse et Xavier Bertrand. Face à la situation, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, a annoncé la présentation à la fin du mois de mai d'un projet de loi visant à combler "un vide juridique en matière de responsabilité pénale". Le rassemblement a par ailleurs été marqué par des sifflements, notamment à l'encontre de la maire de Paris Anne Hidalgo. Cette dernière a pourtant annoncé qu'une rue dans la capitale sera baptisée du nom de Sarah Halimi. Enfin, l'absence des responsables politiques de la gauche, surtout des Verts et des Insoumis, s'est faite remarquée durant la manifestation. Autre sujet : les affiches polémiques sur les "boomers" d'EELV.Ce lundi 26 avril 2021, Julien Arnaud, dans sa chronique "Confidentiel politique", parle de la manifestation pour Sarah Halimi de dimanche dernier. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 26/04/2021 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.