Rupture, vieillesse, Lexomil... Claire Chazal se livre

par 6MEDIAS

Derrière le sourire rassurant de Claire Chazal se cache en fait une femme très angoissée. Si certains lui reprochaient d'être lisse pendant ses journaux télévisés, elle révèle dans le magazine Elle dont elle fait la Une qu'elle était en fait "terrassée par le stress, la peur, les phobies. Parfois jusqu'à la nausée". "J'ai souvent dû le présenter en surmontant une peur profonde qui venait d'ailleurs, rien à voir avec le stress ou le trac... Un combat que j'ai dû parfois mener avec des adjuvants : j'avais toujours un Lexomil dans ma poche", explique dans l'hebdomadaire la journaliste. À 61 ans, c'est le temps qui passe qui l'angoisse énormément. "Le passage des 60 ans a été très difficile. C'est une dizaine terrifiante (...) Il y a le compte à rebours avec la mort. On commence à imaginer les années qu'il nous reste, à envisager de ne pas assister à la naissance d'un de ses petits-enfants...", analyse dans Elle celle qui vient de publier "Pusique tout passe" aux éditions Grasset. Un livre où la présentatrice de l'émission "Entrée libre" sur France 5 revient aussi sur ses relations avec les hommes comme Patrick Poivre d'Arvor ou encore Xavier Couture dont elle a eu du mal à se remettre de la séparation à laquelle elle ne s'attendait pas. "On ne s'est pas mariés jeunes. J'avais passé 43 ans. Avec cette maturité, je croyais qu'on irait ensemble jusqu'au bout (...) Quand l'amour s'en va, on descend très bas", se souvient dans Elle Claire Chazal qui assume aujourd'hui son célibat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.