Restaurateurs : une réouverture compromise le 20 janvier

par LCI

  • info

Six jours de paie pour les salariés du restaurant "La Connivence" du Vieux-Lille(Nord). Grégory Létienne, le patron, distribue les chèques set se fera rembourser par le fonds de solidarité mis en place par le gouvernement. Mais pour tout le reste, son loyer de plus de 5 000 euros et les charges, il n'a reçu, pour l'heure, que 10 000 euros depuis octobre dernier. Son découvert atteint déjà les 30 000 euros et il n'a aucune perspective. Pour les salariés, la situation est également très difficile. Même si le chômage partiel couvre 84% du salaire, c'est sans compter les primes et les heures supplémentaires. Pour Elliott Le Meillour, salarié du restaurant "la Cloche" à Lille (Nord), cela signifie une énorme baisse de revenu. Les aides du gouvernement sont plus adaptées aux petites structures. C'est le cas pour Guillaume et sa brasserie, cela couvre l'ensemble de ses charges, mais cela n'assure pas l'avenir. Les restaurateurs demandent désormais, non plus des aides, mais des indemnisations calculées en fonction de leur chiffre d'affaires, au risque de ne plus être en capacité de rouvrir du tout.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.