Réouverture des terrasses : des règles à géométrie variable

par LCI

  • info

C'est déjà un casse-tête logistique pour Alexandre Thiebaud, gérant du Café Jules à Le Pouliguen (Loire-Atlantique). "Normalement, je peux mettre 40 personnes sur ma terrasse. Avec la configuration covid, je ne peux mettre que 18 personnes", déplore ce restaurateur nantais. La règle est de six personnes maximum à table, pas de jauge annoncée, et à ce stade, la distance imposée entre les tables est inconnue. "Si c'est 2 mètres, ce n'est même pas la peine. Je remballe tout et je ferme complètement", poursuit-il.Ces règles pourront être durcies dans certaines villes, comme à Paris. Finies les terrasses éphémères n'importe où. Les extensions seront beaucoup plus contrôlées. De quoi inquiéter Maxime Ferrier, fondateur restaurant Pupetta, qui prévoit d'étendre sa petite terrasse sur la rue pour survivre. La mairie a aussi évoqué l'idée de taxer les terrasses dès le 30 juin. Une contrainte de plus pour ce patron.À chaque ville, ses propres règles. Certaines ont plus de chances que d'autres. À Poissy, les restaurateurs ont carte blanche. Une extension illimitée offerte pour un euro symbolique par la mairie. Des règles à géométrie variable. Mais tous les restaurateurs nous ont confié être prêts à fournir d'autres efforts pour retrouver l'art de vivre à la Française.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.