Renaud invité de "Samedi et demi"

par INA Programmation

  • info

Jean Claude MANGEOT et Jean François KAHN citent les dates des chansons "Y a de la joie" de Trenet et "tout va très bien madame la marquise" ces chansons des années 30-40 mais qui sont connues encore aujourd'hui. Mangeot demande à RENAUD s'il pense que ses chansons pourront être encore une référence dans 30 ans. RENAUD, répond très modestement : "je ne sais pas si dans 30 ans mes chansons existeront encore ou si on les retrouvera dans les archives ...ça sera un peu prétentieux de ma part ..." il parle ensuite de la jeunesse, des "loubards" et en parlant de lui il résume "j'étais tout seul dans ma bande mais j'étais le chef". Il reste "fidèle" aux bistrots mais il a moins de temps.KAHN rappelle que RENAUD aime beaucoup la vieille chanson D'avant-guerre / Renaud confirme et liste plein de noms. Mangeot le questionne sur sa sensibilité cachée derrière son image et derrière les "petits bals du samedi soir qui se terminent mal" / Renaud confirme aussi que derrière son blouson et derrière sa chanson il y a peut-être l'envie d'une révolte qui est plus profonde que l'envie de casser un bar ou de se battre avec un copain , une certaine sensibilité, un certain ras le bol de cette société d'ennui.KAHAN : demande si ses chansons ne peuvent pas devenir dangereuses / RENAUD pense que ça peut donner des idées, ça peut donner une impulsion de révolte, la chanson est une arme redoutable, c'est évident

Vos réactions doivent respecter nos CGU.