Régis Tiercelin, celui que tout accuse

par RTL

  • info

17 janvier 2005, Sandrine Cordon, 23 ans, est tuée de 60 coups de couteau. Très rapidement l'enquête désigne Régis Tiercelin, son ex-petit ami. La jeune femme l'a quitté quelques semaines plus tôt. Ivre de rage, l'homme de 41 ans aurait mal supporté la rupture. Il ne cachait pas qu'il voulait supprimer celle qui l'avait humilié. En première instance la cour d'assises de Seine-et-Marne, conclut au scénario suivant : Régis Tiercelin aurait commandité son meurtre. Il est condamné à 18 ans de prison. Mais l'homme clame son innocence et fait appel. Nathalie Renoux a assisté au procès en appel. Dans cet épisode elle donne la parole à l'avocat Joseph Cohen Sabban, c'est lui qui a repris le dossier de cette affaire en décembre 2009. Comment va-t-il s'y prendre pour prouver que Régis Tiercelin ne peut pas être le cerveau de ce meurtre? Un mercredi par mois dans "Les voix du crime", nous vous livrons des témoignages inédits sur la justice et les affaires criminelles d'aujourd'hui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.