Réfugiés : le groupe de Visegrad opposé à la mise en place de quotas d'accueil

par euronews-fr

La question de l’accueil des réfugiés divise les Européens.

Pour preuve, les dirigeants hongrois, tchèque, polonais et slovaque qui ont redit leur opposition à toute idée de quotas d’accueil par pays européens. L’idée est avancée notamment par la chancelière allemande.

Les responsables du groupe dit “de Visegrad” étaient réunis ce vendredi à Prague. Et ils ont signé une déclaration conjointe, présentée par le Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka.

“Nous soutenons le principe de solidarité, a-t-il souligné, et dans cet esprit de solidarité, nous sommes prêts à nous faire davantage, sur la base du volontariat. En revanche, nous refusons l’instauration d’un système de quotas qui se traduirait par la mise en place de mécanismes ou de mesures obligatoires.”

Lors de cette réunion à Prague, les responsables tchèque, polonais et slovaque ont également apporté leur soutien au chef du gouvernement hongrois Viktor Orban, dont le pays est en première ligne dans cette crise migratoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.