Réchauffement climatique : des masques pour… les vaches

par LCI

  • info

Ce masque filtre l'air lorsque la vache rote. Il promet de réduire de moitié la pollution causée par les bovins. Certains éleveurs bretons ne sont pas prêts pour une telle innovation. Les vaches ont l'air inoffensives dans leur pré. Pourtant, leur pet et surtout leur rot sont un désastre pour la planète.Les vaches, comme notre marguerite, ruminaient. C'est cette action, à première vue banale, qui les rend en partie responsables du réchauffement climatique. Car la digestion de la cellulose contenue dans l'herbe ou le maïs qu'elles ont mangé produit du méthane, un puissant gaz à effet de serre. Son impact sur le climat est 28 fois plus élevé que celui du CO2. Diego Morgavi, chercheur au centre Inrae à Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes, étudie l'alimentation des vaches. C'est la principale piste pour réduire le méthane, l'enjeu est mondial.En France, nos vaches mangent de l'herbe et cela a aussi un effet positif. Cette prairie auvergnate absorbe l'équivalent de la moitié des gaz à effet de serre issus des rots du troupeau. Mais ce n'est pas le cas de bien des vaches sur la planète qui n'ont pas vu un brin d'herbe depuis longtemps. Ce masque mis au point par une start-up anglaise et un géant mondial de l'alimentation animale devrait équiper quelques bovins l'an prochain. Il sera loué 65 euros par an et par vache, un coût qui pourra être subventionné comme tout ce qui est mis en place par les agriculteurs en faveur de l'environnement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.