Réanimée après 42 mn d'arrêt cardiaque : l'avis d'un cardiologue

par Le Parisien

Rien de miraculeux. L'histoire de cette Australienne de 41 ans qui a été ramenée à la vie après 42 minutes de mort clinique la semaine dernière, durant lesquelles les médecins lui ont administré des massages cardiaques, n'étonne pas du tout le professeur Vincent Probst, cardiologue au CHU de Nantes. Des massages cardiaques aussi longs sont même fréquents, explique-t-il, à condition qu'ils aient été entamés immédiatement après le malaise : "Si vous faites une attaque dans la rue et que personne ne vous masse, au bout de 5 minutes, vous avez très peu de chances de vous en tirer. [...].Si, comme cette jeune femme, vous êtes prise en main rapidement, alors votre cerveau est irrigué et on peut masser pendant un long moment." Jusqu'à quand? "Jusqu'à ce qu'on soit sûr que même en cas de reprise du coeur, les dommages pour le cerveau sont trop nombreux".

http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

Vos réactions doivent respecter nos CGU.